Aller au contenu

Être ou ne pas être à sa place ?

Présentation du thème 10 du 16 juin 2024

Quel est l’enjeu philosophique de ce problème, qui, de prime abord, est principalement à caractère psycho-sociologique, sociologique ?

Il existe de multiples sens au terme de « place » : espace, lieu, emplacement, rang, classe, position sociale, situation, espace intérieur…

On est renvoyé aux idées de reconnaissance, de liberté…

__________________________________________________

Quelques définitions : statuts , rôles, institution, organisation

1 statut role statut.p1 1
2 b statuts prescrits acquis 2
2 roles sociaux 2Capture 2
statut role cadre good p4
image 5
5 statut role institution 1
6 stat role orga institution 1

Extraits de textes de Wikipedia, avec un seul objectif de présentation

_______________________________________________________________________________

Statut, institution, fonction et rôle

Publié le 22 mai 2008 par OFAQObjectif, Formation, Animation, Qualité

Dans toute organisation, il convient de distinguer le statut, la fonction et le rôle, formels et informels de chacun, dans une équipe.

LE STATUT :

C’est l’ensemble des prérogatives et des responsabilités dont jouit un individu en fonction de son rang dans la hiérarchie : c’est la position dans le groupe. Il peut être de deux ordres :

Formel : Il est déterminé par l’institution à laquelle on appartient et dont la structure situe hiérarchiquement les individus les uns par rapport aux autres (Directeur, directeur adjoint, animateur, assistant animateur…).

Informel : Le groupe peut accorder à un individu des prérogatives ou responsabilités en fonction de ses compétences qu’il lui attribue indépendamment de sa position hiérarchique dans l’institution. « le spécialiste » de la question, « la personnalité » pour dénouer telle situation de crise…

LA FONCTION

C’est la tâche exercée par un individu, en raison de son statut (formel ou informel). Elle est définie par les responsabilités qui lui sont confiées. Elle peut être de deux ordres :

Formelle : Définie par le contexte de l’institution et de ses structures. Ainsi, la fonction de directeur implique un certain nombre de taches bien déterminées et liées au statut.

Informelle : Elle est définie par la personnalité de l’individu. Il s’est investi lui-même ou est investi par le groupe de la responsabilité d’une tache autre que celle définie par son statut.

LE ROLE :

C’est l’ensemble des comportements, l’image sociale d’un individu en fonction de son statut et de sa fonction. Ce rôle à son tour peut être :

Formel : Défini par l’institution (l’image à donner )

Informel : C’est le groupe qui investit un individu d’un rôle implicite (Leader, bouc émissaire…)

_______________________________________________________________________________

axel honneth

Les trois principes de reconnaissance selon Axel Honneth

Dans « identité(s) – L’individu, le groupe, la société ». Editions Sciences humaines – extrait

Emmanuel Renault

L’image que chacun a de soi, de ses capacités et de ses qualités, dépend du regard d’autrui. En ce sens, il y a vulnérabilité à l’égard de l’autre, un besoin de reconnaissance :

  • Le principe de l’amour dans la sphère de l’intimité : l’amour (ou la sollicitude) désigne ici tous les rapports affectifs qui nourrissent les rapports amicaux, amicaux, familiaux. C’est grâce à l’expérience de l’amour que chacun peut accéder à la confiance en soi, à la conscience de la qualité de sa propre existence d’être de désir et de besoin.
  • Le principe de l’égalité dans la sphère des relations juridiques : chacun doit pouvoir sentir avoir les mêmes droits que les autres individus pour développer ainsi le sentiment de respect de soi, à savoir la certitude de la valeur de sa propre liberté.
  • Le principe de solidarité dans la sphère de la collectivité : pour pouvoir au sentiment d’estime de soi, chacun, notamment dans le travail, doit pouvoir se sentir considéré, comme utile à la collectivité, en lui apportant sa contribution.

Absence de reconnaissance et reconnaissance dépréciative peuvent provoquer une fragilisation du rapport positif à soi, couramment désignée par la catégorie de « mal être ».

Le déni de reconnaissance peut induire un sentiment d’in justice….

_______________________________________________________________________________

sartre 1

Contingence et liberté

Sartre

In Pratique de la philosophie de A à Z – Hatier

Il n’y a pas d’arrière monde, pas de Dieu et de valeurs ou de sens dans cet « être là » du monde. Mais cette découverte de la contingence va de pair avec la transcendance de l’ego : l’individu se découvre toujours jeté « hors de l’existence » parce qu’il en a conscience ; il peut donc décider de donner un sens à son existence. C’est en cela que consiste sa transcendance, aussi appelé liberté

Mais cette liberté n’est pas un être un « trou dans l’être », un néant, parce qu’elle est toujours à faire. Elle n’est qu’un projet, une visée, « une intentionnalité » (Husserl). Cette liberté se vit d’abord dans l’angoisse, car elle se joue dans la contingence, lieu de tous les possibles. Elle se traduit par des actes dont nous sommes totalement responsables…

Découvrir les autres thèmes

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x